J’explore les avenues du récit immersif et interactif en contexte physique — sans tablette, lunette ou autre interface virtuelle. Les matériaux et l’espace jouent un rôle fondamental dans mon processus d’écriture et de réalisation: je construis des histoires avec une vision inspirée par la sculpture. Mes créations se présentent au premier regard comme des objets métaphoriques ou des scènes intrigantes avec lesquelles le public entre en relation de façon active pour découvrir le récit, y prendre part, ou encore le créer lui-même, selon les œuvres. Mon ambition demeure de raconter des histoires entières, documentaires ou de fiction, au moyen d’installations multimédias sculpturales, en déployant une richesse émotionnelle comparable à celle du roman ou du cinéma. Les technologies numériques me servent à inventer de nouvelles alchimies narratives, en croisant le texte, l’image et le son avec de nouveaux types de données et des matériaux inusités. Elles me permettent également d’explorer différents contextes et échelles d’immersion, dans des environnements contrôlés ou directement sur l'espace public.

Mon travail s’enracine dans la conviction que la poétisation du réel au moyen du récit constitue plus que jamais un acte de dissidence nécessaire. Je me questionne cependant sur la portée du geste de raconter dans le contexte de l’ivresse numérique actuelle — cette étrange excitation suscitée par la connectivité universelle, l’optimisation des systèmes et la transposition des médias dits traditionnels sur les supports virtuels. Chaque installation est pour moi l’occasion de poursuivre une recherche sur trois fronts: l’écriture du récit, la création du médium et la relation du visiteur à la proposition artistique. J'espère ainsi libérer l’œuvre des grands courants médiatiques accomplissant la consommation effrénée de tous les imaginaires. J’emploie le mot «multimédias» dans un certain sens subversif, comme le terrain d’une déconstruction et d’un réassemblage des modes d’expression et de narration du monde.

Les thèmes de la «mémoire» et de l'«empreinte» traversent ma démarche.